Mon Python Regius (photos, fiche et commentaires)

Python Régius -  Python Royal -  Ball Python  ( Boidé)

 

    Le terrarium du Python, est en bois hydrofugé non toxique et verre, de fabrication artisanale, 90x50x50 , aération basse et haute. Materiel et accessoires: substrat écorces naturelles, tapis chauffant sur thermostat occupant 1/4 du sol, Néon interne lumière du jour 16w sans UV,zone lumineuses et zones sombres, lampe chauffante infra rouge aérienne 75w sur thermostat réglé a 22°c pour la nuit, lampe chauffante lumière du jour 50w , gradient thermique diurne 33° au point chaud, 25° au point frais, gradient nocturne 22° à 25° , les lampes sont montées sous supports avec reflecteurs et externes grâce à une  ouverture grillagée au plafond de 30x30,1 lampe LED bleue a effet nocturne, programmateurs, 1thermometre digital à double sonde, un hygromètre, serrure, cachette, bac à eau  suffisamment grand pour que le serpent s'y baigne entierement. Une branche hydrofugée, fond mousse de polyurethane  teintée, le tout avec des produits non toxiques. Le python étant un serpent cavernicole, l'objectif souhaité à la fois du décor et des jeux de lumières douces et diffuses est de donner une ambiance " caverne", tout en gardant une grande fonctionnalité et accéssibilité du terrarium.  

      Photos de mon Python Régius classique - Mâle né en captivité

  photo 1                                                                 photo 2

 

    photo 3                                                      photo 4

 

 Fiche: Python Régius - Python Royal - Ball Python ( Duméril et Bibron 1844)

Ordre : squamate
Sous-ordre : ophidien
Famille : boïdés
Sous-famille : pythoninés
Espèce : python régius nom vernaculaire : python royal - ball python pour les anglais
Dentition : aglyphe

Espèce en Annexe 2 de la Cites
 

Le nom "Royal" viendrait du fait que Cléôpatre les portait enroulés autour de ses poignets. L'appellation Anglo-saxonne , Ball Python ( Python boule) vient elle du fait que lorsqu'il est inquiet il se met en boule pour se proteger, tête cachée, quand il est ainsi il est quasi impossible de le dérouler

Description :
C'est un serpent de taille tout à fait raisonnable, il est court est trapu ne dépasse que très
rarement les 2 kilos en moyenne 1,2 à 1,5 kilos pour de belles femelles. La tête bien
distincte du reste du corps porte une tâche sépia, et une ligne part de l’arrière de l’œil,
avec des mâchoires très musclées de couleur marron foncé à noir est bien distincte du cou
et une rangée de fossettes labiales thermosensibles est visible de part et d'autre de la
mandibule au nombre de quatre de chaque coté. Les yeux sont protégés par une lunette
pré cornéenne, l’iris et la pupille sont de couleur foncée, la pupille est elliptique comme
toutes les espèces nocturnes. Le dos possède des écailles fines et homogènes de
couleur brun clair ou brun foncé selon les individus avec des motifs et des taches sépia. Il
n'est pas possible de d'écrire le dessin spécifique de cette espèce, étant donné que la
livrée de chaque individu présente des particularités qui lui sont propres. La queue est
plutôt courte avec des dessin semblables au reste du corps. La face ventrale est munie
d'écailles larges, et de couleurs blanche avec quelques tâches noires.

Répartition et Habitat: L'aire de répartition est assez grande et se situe en Afrique : Bénin, Cameroun, Congo,
Ghana, Guinée, Liberia, Mali, Nigeria, Sénégal, Soudan, Togo, Uganda, Zaïre. Son
biotope se caractérise par des températures relativement constantes. Il fréquente les
savanes sèches, les zones agricoles pour leur forte population de divers rongeur. On le
trouve également aux abords des forêts pluviales africains. Dans leurs contrées d'origine
les Regius passent souvent la plus grande partie de leurs journées dans les termitières ou
dans des abris +/- frais (les termites construisent de véritables frigos), et il semble que leur
plage de température préférée se situe aux environs de 25°C, ceci peut paraître peu, mais
c'est réel. Donc, prendre les températures recommandées et les appliquer au degré près
n'est pas forcément nécessaire. Cela dit, une température élevée au point chaud reste
importante, notamment pour les femelles gravides. Il y a plus ou moins deux saisons qui
rythment la vie du Python royale. La première est la saison des pluies, plus chaude, qui
débute à environ la fin de notre hiver qui est pour ces pays le moment de fortes
précipitations. Ensuite arrive la deuxième saison, qui est la saison sèche, qui se situe à
partir de notre mois de septembre, l'humidité atmosphérique varie donc beaucoup. Vu la
proximité de l'équateur le cycle jour/nuit y est plutôt régulier.

Moeurs : essentiellement crépusculaire et nocturne, terrestre et semi arboricole

Taille : de 1 m à 1,8 m avec une moyenne à 1,20 m
Espérance de vie : 30 ans avec un record officiel à 47 ans
Il est complètement nocturne.

Maintenance  indicative: Hygrométrie : 70/80 %
Eclairage : nul ou modéré si le cycle jour/nuit est respecté
Température :
- jour : point chaud à 35 °, point froid à 25°
- nuit : point chaud à 25°, point froid à 22°

Commentaires:

Le Python Royal a des "attraits" , d'abord c'est un Boidé et de taille raisonnable, il a une forme et une livrée superbe, et lorsqu'il a été habitué à être manipulé jeune, tres rares sont les morsures à l'âge adulte, je dis rares par principe de précaution pour un néophyte qui lirait ses lignes car un serpent reste un serpent, mais en principe il ne mord jamais, en tous cas le mien n'a même jamais tenté, de manière générale c'est un serpent très docile. Malgré ses attraits personnellement, contrairement à un boa, je ne le conseillerais pas comme un premier serpent malgré que ce soit malheureusement fréquemment le cas. Ceci pour ces quelques raisons: d'abord beaucoup de sujets ont une alimentation peu facile , refus, voire anorexie , ensuite son extrême docilité ( qui est le premier argument pour un premier serpent) est surtout de la timidité, c'est un serpent assez craintif, et on le voit peu, une cachette lui est absolument néccéssaire et il y passe le plus clair de son temps. Un néophyte peu être tenté d'enlever cachette et décor pour le voir, et  cela en fait un serpent stréssé débouchant éventuellement sur des pathologies.  Si on commence en terrariophilie sans connaître ces caractéristiques du python, cela peut entrainer, echec, déception et abandon de ce qui aurait pu devenir une passion. Par contre quand on a intégré cela , qu'on sait y faire notamment pour qu'il accepte la nourriture si on tombe sur un sujet difficile ( ce n'est pas tous les sujets heureusement mais cela est fréquent), le Python est un serpent merveilleux ! Il a un comportement tres interessant, et c'est un spectacle de le voir évoluer la nuit . La conception du terrarium est essentielle pour qu'il s'y sente à l'aise , rassuré et sur son territoire. Il y a donc un minimum de choses a savoir.

En partie pour ces raisons le python Royal doit provenir absolument d'une naissance en captivité, car un serpent "capturé" ou élevé dans des fermes sur place avant qu'il soit exporté , se nourrira encore plus difficilement , et  a de grandes chances d'être mal acclimaté, parasité, et sujet a des pathologies graves. D'une manière générale je pense que tout reptile prélevé est à proscrire pour des raisons que j'ai expliqué par ailleurs. 

On trouve différentes phases colorées de python de nos jours (mutations génétiques)

Concernant mon python , c'est un mâle Royal classique, né bien sûr en captivité.

La taille de mon terrarium pourrait être un peu plus grande, mais par expérience je l'ai limitée à 90x50x50 pour un mâle ( plus petit qu'une femelle) , car pour tous mes serpents j'ai essayé de trouver le juste équilibre afin qu'ils soient à l'aise mais qu'ils ne stressent pas trop, ce postulat est encore plus valable pour un Régius. Le mien était auparavant dans un 120x60x60 ( taille recommandée de partout pour un adulte),  paradoxalement il a un meilleur comportement, et semble plus confiant dans celui de 90.Par contre je parle bien d'équilibre, car un terra trop petit est évidemment à éviter absolument.  Il n'y a pas d'UV dans le terrarium, à proscrire car le python la journée dans la nature n'a quasiment aucun contact avec le soleil, il s'enfouit dans des termitières desaffectées , des cavernes, ou autres cavités. Finalement c'est un serpent qui a besoin de fraicheur relative, les indications de températures que l'on trouve sur les manuels ou sur les fiches diverses sont des "fourchettes" qu'il faut adapter a votre sujet et à votre terrarium et non comme je l'ai dis plus haut a appliquer absolument au degrès près . C'est un vrai nocturne , ou un crépusculaire tardif. Je  le trouve essentiellement terrestre , il ne grimpe sur sa branche que lorsqu'il "explore" son domaine, jeune il y est plus fréquemment. Par contre il est absolument recommandé de lui fournir un espace en hauteur,; pour qu'il puisse a la fois avoir de l'exercice mais aussi parfois une vision plus haute,notamment lorsqu'il chasse.

Ce qu'il faut aussi savoir en cas de refus de nourriture et ce que j'ai pu noter ou remarquer : En période de mue il est normal que le python refuse la nourriture, mais aussi en période hivernale, ne pas forcément s'inquieter , un serpent peut passer l'hiver sans manger, personnellement je mets les miens au repos de 2 à 3 mois en abaissant peu à peu la température de quelques degrés et en les nourrissant pas. Mais aussi j'ai pu remarquer qu'un mâle Royal est plus "difficile" qu'une femelle , je ne sais pas pourquoi,et je ne sais pas si c'est une vérité, mais en tous cas c'est une constatation. Par ailleurs les conditions de maintenance jouent aussi un rôle , c'est pourquoi il faut qu'elles soient optimales et qu'il faut parfois les réviser. Enfin la couleur et l'odeur des proies peuvent aussi influencer, ainsi que les especes,il faudra donc essayer beaucoup de choses et les varier.  

Pour ma part , le Python Royal est le serpent qui colle vraiment à la terrariophilie, car il est indissociable des conditions de maintenance , il est etroitement lié au contenant et au matériel , c'est cela la terrariophilie .Il fait réfléchir et est source de questionnements et d'enseignement .

 Quand je disais plus haut , que pour ma part ce n'est pas le premier serpent à acquérir ou la première "découverte" en terrariophilie, c'est juste un conseil pour eviter les deceptions voire le dégout de cette passion .En raison de sa docilité le Regius est souvent présenté comme le serpent du débutant ,certes, mais il faut prendre en considération tous les autres aspects.  Tres loin de moi l'idée de  dénigrer ce merveilleux serpent, c'est bien tout le contraire. Je le regarde avec ses motifs et je vois l' Afrique !                       

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site